Conception et rôle de nos directions - Congrès PCF

Il est grand temps de changer d'orientation
Contributeurs :

A l'heure où la politique ultralibérale déploie ses attaques contre l'ensemble des acquis démocratiques dans notre pays, en essayant de museler la résistance de la classe ouvrière, des salariés, des couches moyennes, nous pensons que le Parti Communiste a pour tâche immédiate d'affirmer et de faire connaître son projet d'action et d'alternative à la politique macronienne. La défense de chaque secteur de l'économie : services publics, santé, Éducation Nationale... doit être reliée à la politique globale, aux moyens et au financement, à l'emploi, à la formation, au pouvoir d'achat. Pour accomplir cette mission, il est indispensable d'avoir la volonté de mettre en œuvre l'existence et la force du Parti Communiste, avec ses analyses, son projet, ses propositions, la conviction et le militantisme des communistes. Or nous constatons que les positions et les pratiques d'une partie des directions, du secrétaire national Pierre Laurent, vont à l’encontre de cette nécessité : au lieu d'impulser, ils freinent, ils paralysent. Ils mènent le Parti Communiste à son effacement avec notamment une absence de communication tant interne au Parti qu'externe, alors que la situation appelle à un combat fondamental contre la politique actuelle, contre la crise du système capitaliste, pour son dépassement et la visée du Communisme. Dans ces conditions, n'est-il pas urgent d'exiger le rétablissement d'un fonctionnement démocratique de toutes les instances du Parti, de ses statuts, depuis la base jusqu'au Conseil National et au Conseil Exécutif, de sorte que les communistes puissent se prononcer sur les orientations, la stratégie, le fonctionnement et l’élection de la direction nationale ? C'est ce que nous attendons sans retard. Contribution de communistes de Haute-Savoie à la tribune de discussion du 38e Congrès : Yacine Abbassi Pierre Boukhalfa Noel Collet Jean Paul Dunoyer Roland Farré Luis Oléarin Danièle Richard Jean-Jacques Vigne

Les commentaires

  • a commenté 2018-05-24 15:49:24 +0200
    Le parti doit s’affirmer d’abord en tant que tel au lieu de rechercher des alliances à tout prix. Regardons les affiches du parti, le nom “parti communiste” est en tout petits caractères, une affiche est lue de loin, impossible de voir qu’il s’agit de nous. De plus on reprend encore “front de gauche” c’est ridicule, ça n’existe plus. Cela montre bien que consciemment ou pas nos dirigeants vont vers l’effacement du parti.
  • a commenté 2018-05-24 15:49:23 +0200
    Le parti doit s’affirmer d’abord en tant que tel au lieu de rechercher des alliances à tout prix. Regardons les affiches du parti, le nom “parti communiste” est en tout petits caractères, une affiche est lue de loin, impossible de voir qu’il s’agit de nous. De plus on reprend encore “front de gauche” c’est ridicule, ça n’existe plus. Cela montre bien que consciemment ou pas nos dirigeants vont vers l’effacement du parti.
  • a pris position favorable 2018-05-24 15:49:23 +0200
  • a commenté 2018-04-30 19:11:59 +0200
    Je partage l’idée que les directions sont là pour impulser et je me demande si cette difficulté à impulser n’a pas son origine dans un certain manque de conviction politique.
    Par ailleurs, certes c’est l’ensemble des communistes qui décident lors de leurs congrès de leurs orientations, de leurs statuts et de leur stratégie. Mais l’impulsion pour la mise en œuvre des sus-dits congrès est bien du ressort des directions. Ensuite concernant la mise en œuvre des décisions prises au dernier congrès concernant notamment les élections présidentielles de 2017, il y a fort à dire et je renvoie Marie-Madeleine Rajau à la contribution “Bilan et politique d’union” de Jacques Thomas (chantier Bilan). Il est clair et je n’ai pas envie de faire du copié-collé.
    D’accord, des statuts ont été votés au 36ème Congrès par les communistes. A l’usage, c’est le 2ème Congrès dont l’organisation est régi par ces statuts, au moins sur ce point, franchement ils sont pires que mauvais, ils sont nuisibles car ils tuent le débat, le vrai, le vivant, celui où on est en face de personnes et non face à un écran, celui qui permet à la pensée de se construire. Je renvoie pour ceux que ça intéresse à ma contribution “la démocratie dans le Parti” (chantier nouveaux modèles d’organisation) et ma réflexion ayant progressée à “Arrêtons le dangereux glissement social-démocrate du Parti” (chantier Bilan).
  • a pris position important 2018-04-30 19:11:59 +0200
  • a pris position favorable 2018-04-30 19:11:59 +0200
  • a commenté 2018-04-02 09:28:17 +0200
    Le parti communiste c’est l’ensemble des communistes qui décident lors de leurs congrès de leurs orientations, statuts, stratégie,….La stratégie de rassemblement c’est la majorité des communistes qui l’ont décidée.
  • a pris position défavorable 2018-04-02 09:28:17 +0200
  • a publié dans Conception et rôle de nos directions 2018-03-22 13:19:11 +0100