Écologie, enjeux de classe et projet communiste - Congrès PCF

La Planification écologique, un enjeu pour l'intérêt général humain
Contributeurs :

Dans le programme L'Humain d'abord, la planification écologique était un des points centraux du programme. Elle a été développé par la suite dans le programme L'Avenir en commun de la France insoumise. La planification écologique doit d'abord être intégré dans le constitution d'abord l'actuelle puis dans la future lors d'une éventuelle 6e République. Il faut constitutionnaliser la règle verte : ne pas prendre à la terre davantage que ce qu'elle ne peut supporter ni produire plus que ce qu'elle ne peut reconstituer. Ainsi ce programme écologique met en pratique des nouveaux modes de production et de consommation adaptés à l'harmonie entre les êtres humains et l'environnement. La planification écologique est aussi un programme viable pour CREER DE NOMBREUX EMPLOIS : - Transition énergétique : les milliards qui auraient dû servir à recaréner les vieilles centrales nucléaires serviront à la fois à les démanteler et à construire et maintenir les nouveaux équipements d'énergies renouvelables. Les salariés des centrales travailleront au démantèlement de celles-ci, des formateurs seront employés pour les former et ils construiront les nouveaux équipements (éoliennes, barrages, panneaux photovoltaïques*). Au fur et à mesure du démantèlement des centrales, les nouveaux équipements feront le relais de production de l'énergie électrique. Renationaliser EDF et Engie et abroger la loi NOME. * Un brevet gelé par EDF a été réalisé en 2014 pour permettre la réalisation de panneaux luminescent (captant la lumière pas seulement celle du soleil). On pourrait pas ailleurs utiliser ces panneaux sur les toits et capots des voitures et utiliser l'énergie mécanique des roues arrière pour faire tourner les voitures électriques non pas sur des batteries de lithium sans cesse en panne mais par un système de véhicules autonomes en énergie (là aussi employer des formateurs former des gens qui produiront les voitures). Au moins : 1 million d'emplois Utiliser également des panneaux photovoltaïques et éoliennes (les modèles nouveaux sont insonores) sur les maisons particulières ou petit immeubles. - Agriculture biologique et paysanne : mettre en place une réforme agraire et refondre la PAC. Développer les fermes verticales dans les villes et y instaurer des arbres fruitiers en milieu urbain, favoriser les circuits courts la vente directe, établir des formateurs pour passer du chimique au bio. On peut produire normalement si on connaît les bonnes formules (exemple pour le vin), interdire les ventes à pertes et garantir des prix rémunérateurs aux producteurs. Limiter également le labour : plus la terre est labourée et aspergée de pesticides moins il y a de vie et de matières organiques les plantes poussent mal. Instaurer une agriculture diversifiée (polyculture, élevage). Refuser les OGM. Nationaliser et généraliser les fermes pédagogiques pour sensibiliser les à l'enjeu écologique, à l'éveil et à la nature. Valoriser le foncier agricole et naturel et lutter contre l'artificialisation des sols. Eradiquer la maltraitance des animaux. - Transports en commun propres : établir un ferroutage massif. Quand je dis ferroutage je parle à la fois des transports de fret que des transports voyageurs. Il faut construire et agrandir des réseaux de tramways dans villes françaises (de la communauté d'agglomération à la métropole à statut particulier). Il faut en finir avec la logique de rentabilité. Les petites lignes du réseau ferré de France doivent être rénovées et les fréquences et dessertes repensées. Développer des études pour les trolleys bus dans les petites villes ou villages. L'alimentation des trolley bus peut se faire maintenant par le sol sur toute la ligne ou à des points de recharge dans les stations (mais avec des batteries de lithium embarquées). Rénover les trains corrail ils sont vétustes et les usagers les délaissent. TGV pour les grandes lignes entre villes-métropoles (capitales de région, anciennes capitales de régions et grosses préfectures), TER interconnectés entre régions pour les villes moyennes ou petites villes, Tramways pour desservir chaque quartier de la petite ville à la grande ville et Trolleybus (caténaire ou APS) dans les petites villes ou villages). Développer également le transport par câble entre hameaux qui est généralement moins cher à construire. Abolir la loi Macron, bloquer l'ouverture à la concurrence des TER d'ici 2023. Renationaliser les autoroutes. Sortir du diésel rentrer dans le biogaz (éthanol). - Exploitation durable des forêts : nationaliser les forêts et garantir les moyens de l'ONF. Développer la filière bois française pour une exploitation respectueuse du rythme des forêts en réponse aux besoins du bois (chauffage (privilégier les granulés), ameublement (recycler les meubles) et construction). - Changer la consommation : réduire les protéines carnées (un bœuf consomme la valeur d'une piscine par an) au profit des protéines végétales, créer des coopératives de consommation en lien avec les producteurs, imposer l'alimentation bio dans les cantines (gratuites), restauration collective d'entreprise et instaurer une tarification progressive sur l'eau et l'énergie et pénaliser les gaspillages. - Plan de rénovation écologique du bâti : Rénover l'isolation de 800 000 logements par an, établir un guichet unique pour les demandes de financement l'évaluation des besoins et la coordination des professionnels pour organiser la rénovation des propriétaires individuels. Former, labelliser et coordonner les professionnels pour qu'ils puissent fournir des résultats - Recyclage des déchets : combattre l'obsolescence programmée et lutter contre l'emballage et le gaspillage alimentaire. Nationaliser les sociétés d'incinération, de compostage et de recyclage afin de rendre ces points obligatoires généraliser les consignes dans les commerces. Développer des filières scolaires et universitaires dans le secteur. - Eau bien commun : établir une régie nationalisée de l'eau au niveau local pour une gestion démocratique. - Plan mer : lancer des programmes de dépollution des océans et des cours d'eau. Développer le cabotage maritime entre les ports français et le transport fluvial. Développer les énergies marines renouvelables (EMR), nationaliser les Energies marines d'Alstom et la branche éolienne d'Orano (ex Areva). Instaurer un plan quinquennal pour l'aquaculture écologique marine et littorale, utiliser les algues pour remplacer les matières fossiles (plastique ex bouteille d'eau). Nationaliser le chantier de St Nazaire et les principaux ports français. Etablir un plan national de transport de marchandises (fret ferroviaire, fluvial et maritime), développer la pêche artisanale, interdire le chalutage en eau profonde. Etablir un plan d'aide au renouvellement de la flotte (commerce et pêche). Enfin établir un lycée professionnel maritime dans chaque département littoral en métropole et dans les Outre mer et établir des universités maritimes spécialisées. Créer un ministère de la mer et une direction générale de la mer pour un politique marine.

Les commentaires

  • a commenté 2018-04-26 21:06:45 +0200
    Francis Velain, on pourrait commencer par réaliser un plan quinquennal consacré au Progrès humain et on y intègre la planification écologique en harmonie avec le plan.
  • a commenté 2018-04-26 10:40:20 +0200
    Si on commençait par chiffrer les besoins…
    Ca donnerait des ordres de grandeurs interagissants sur le niveau des moyens technologiques à développer…

    Moins romantico-réaliste-révolutionnaire que de partir de la problématique de l’emploi, mais il me semble que le règne de la liberté, de l’émancipation, commence au-delà du travail devant assumer le règne de la nécessité. Si on veut que tous et toutes en profitent…

    La planification écologique à planifier dans le cadre de la planification de l’émancipation du genre humain ?
  • a commenté 2018-04-25 00:40:24 +0200
    La Planification écologique doit faire partie du nouveau programme de gouvernement du Parti communiste français
  • a pris position favorable 2018-04-25 00:40:24 +0200
  • a publié dans Écologie, enjeux de classe et projet communiste 2018-04-22 15:34:42 +0200