Amendements - Congrès PCF

affaiblissemnt oui ; effacement non : pour la suppression du terme " effacement" dela base commune
Contributeurs :

La base commune fait largement usage du terme ‘ effacement ‘ . il reprend en cela la théorie développée par certains camarades du parti , plus ou moins organisés en courant , d’ effacement volontaire ( de la part de la direction). Or cela ne correspond pas à mon sens à la réalité et même si on fait abstraction du terme « volontaire » qu ia plus ou moins disparu pour agglomerer des courants divers et variés , effacement ne décrit pas la réalité : effacer c’ est gommer , éliminer , etc.. or avec 100.000 adhérents , 50.000 à jour de leurs cotisations , 2 groupes parlementaires , plus de 7000 élus dont des centaines de maires ,une présence constante dans les luttes , etc le PCF n’ est pas ‘effaçé’ : il est affaibli. La signification de ce terme est tout autre : il n’ est plus aussi fort ou puissant qu’ auparavant mais il est toujours debout et combattif. avec ses moyens actuels. Nous sommes tous d’ accord pour à la fois constater et déplorer cet affaiblissement, dont les raisons sont à l’ évidence multiples et remontent à loin dans le temps. Je propose donc que dans le texte remanié et amendé soit supprimé toute référence au mot « effacement »

Les commentaires

  • a commenté 2018-11-04 10:01:42 +0100
    Je suis d’accord avec cette suggestion, le terme “effacement” ne représente pas du tout la réalité, le PCF est affaibli mais bien vivant et combatif !
  • a commenté 2018-10-27 11:39:43 +0200
    Je suis d’ accord avec toi Pascal : rien n’ est dit de 1968 , qui marque à mes yeux le vrai début de notre affaiblissement : pas immédiatement mais Mai 68 et la Tchecoslovaquie pèsent lourdement , même si la manifestation électorale n’ en sera que plus tardive. En d’ autres termes , l’ affaiblissemnt est multi factoriel , l’ " effacement volontaire" , thèse de certains , est une théorie qui ne tient pas la route , et qui masque le refus de certaines évolutions internes du PCF.
  • a commenté 2018-10-27 09:01:40 +0200
    D’accord avec toi. Cette affirmation d’effacement du PCF va de pair avec un bilan critique unilatéral qui oublie tout ce qui a précédé 2002, et notamment les conséquences durables de l’écroulement de l’URSS dans la perception populaire du communisme. Les “directions du PCF” depuis 2002, (une expression qui met sur le même plan Robert Hue, MGB et Pierre Laurent) rendues responsables de cet"effacement", sont-elles aussi responsables de la disparition de bon nombre de Partis communistes dans le monde depuis la chute du mur de Berlin? Toute la rédaction du “Bilan critique” dans la base commune est marquée du sceau de l’unilatéralité.
  • a publié dans Amendements - Préambule 2018-10-14 21:21:37 +0200