Elections Européennes 2019 - Congrès PCF

Donnons-nous les moyens de réussir les élections européennes
Contributeurs :

La préparation des prochaines élections européennes fait débat chez les communistes. De nombreux camarades pensent que la question du rassemblement avec d’autres forces politiques de gauche pour cette élection est la priorité, et que notre activité principale dans la période devrait être de multiplier les appels pour cela. Si le rassemblement au final ne se fait pas, on ne pourrait pas taxer les communistes d’être les diviseurs puisque nous aurions démontré que nous étions la force œuvrant jusqu’au bout pour le rassemblement. Cette intention est louable mais je ne pense pas pour ma part qu’il faille aborder les élections européennes de cette manière. Bien sûr le rassemblement, c’est l’ADN des communistes. Mais nous ne devons pas être perçus comme une force se contentant de faire des appels au rassemblement pouvant paraître incantatoire à des forces qui n’en veulent pas. (Comme cela a pu être malheureusement le cas au cours de l’année 2016) Commençons par affirmer ce que nous voulons nous les communistes, à mettre 3 ou 4 grandes propositions en avant afin d’essayer que ces propositions puissent peser dans le débat politique. Dès le CN du 31 mars, affirmons ces 3 ou 4 grands axes de campagne et commençons à militer la dessus, dans nos tracts, nos sites internet, nos passages dans les médias afin de marquer des points dans la bataille des idées. Désignons vite 4 camarades, à parité, pour être les porte-paroles de ces axes de bataille en les portants dans les médias et dans les différents débats publics organisés par les fédérations et les sections. Et affirmons clairement, dès le 31 mars, que nous nous préparons activement et que nous sommes en train de construire une liste communiste, ouverte aux actrices et aux acteurs des luttes en cours. Les 4 camarades porte-paroles auraient bien sûr vocation à être les 4 premiers de notre liste. Les autres forces vont aller très vite pour annoncer leurs ambitions et monter leurs listes, ne soyons pas les derniers ! Cette annonce de création de liste ne fermerait pas la porte à des rassemblements avec d’autres forces politiques (FI, hamonistes, EELV,etc…) si les conditions le permettent, c’est à dire si il est possible de créer une plate-forme programmatique commune et d’avoir un compromis acceptable par tous en terme de composition sur la liste, de visibilité de chacun, etc…. Mais il faut commencer par se préparer. En effet, le rassemblement semble très compromis aujourd’hui, car les divergences politiques sur les questions européennes sont fortes avec nos potentiels partenaires. (Et de plus ces forces ne souhaitent pas forcément le rassemblement, voire le rejette ouvertement comme la FI). Il est donc probable que nous devrons aller à cette élection avec notre liste. N’ayons pas peur de cette perspective. Croyons en nous même, en nos idées, en notre force militante. Notre liste pourrait créer la surprise et réaliser un bon résultat, notamment en franchissant la barre des 5% nous permettant d’avoir des députés européens. C’est possible, si nous nous en donnons les moyens en commençant dès maintenant notre campagne.

Les commentaires

  • a commenté 2018-03-01 20:20:56 +0100
    Il me semble en effet que le préalable a n’importe quelle préparation d’élections est de définir notre plate-forme politique avant de rechercher quelque rassemblement que ce soit. C’est d’ailleurs également le cas pour la désignation des 4 portes-parole, qui, de part leur profils, doivent incarner notre discours politiques pour les européennes.
  • a pris position favorable 2018-03-01 20:20:55 +0100
  • a publié dans Elections Européennes 2019 2018-02-28 17:10:50 +0100