Notre démarche stratégique de transformation et de rassemblement, sur la base d'un bilan de la période écoulée et des enjeux de la période nouvelle - Congrès PCF

CATASTROPHIQUE
Contributeurs :

Catastrophique

Agitation dans tous les sens ne fait pas une politique !Encore moins un programme ou un projet ( puisque sur ça aussi il y a des discussions ) Et que dire de la stratégie ! La réflexion sur les européennes a commencé sans que soit fait le bilan de la période écoulée ( de quand à quand et décidée par qui ) .

Pourtant les disciplinés communistes réunis le 18 novembre ont bel et bien adoptés une feuille de route . La référence au bilan est claire et nettement exprimée .
L’après programme commun a été l'objet d'une autocritique . G marchais (le parti ) n'ayant fait que 15% à la présidentielle !!!

Aujourd'hui après environ 3% aux législatives , nous avons toutes sortes de camarades théoriciens qui parlent de tout sur un site . Super
Grande consultation citoyenne , assemblée nationale des communistes , États généraux du progrès social ,initiatives de solidarité concrète . On ne peut pas dire que les communistes ne sont pas occupés !

Mais franchement y a t 'il quelqu'un qui croit qu' il nous faut tout réinventer ? Programme compris !!

Et ce ne sont pas des discours interminables qui régleront les problèmes .
Je suis sidéré que nous n'ayons pas un matériel simple sur des sujets aussi chauds que la Santé- Protection sociale et l'éducation . Avec un tel matériel une action simultanée de tous les militants donnerait une visibilité ( mais ce n'est bien sur pas le but final ) qu'aucune section ou fédération n'aura jamais seule .
Qu'on ne se méprenne pas je ne revendique pas la verticalité (la aussi débat ) comme solution à tous : Pour me faire comprendre 2 exemples : le partenariat public privé pour la reconstruction de 44 écoles à Marseille ou les lits de l’hôpital d la Timone infestés de parasites restent au niveau départemental bien sur !
Mais face à la violence globale et généralisée l
a riposte doit être générale et globale , et bien sur je ne parle pas de riposte syndicale mais bien de notre riposte de communiste . Certes rien ne remplacera la lutte et la grève , à nous de nourrir les esprits de nos concitoyens !
Tous ensembles avec les mêmes propositions .

le bilan est essentiel
Notre stratégie doit être débattue sans artifice et grande phrases pour que chaque communiste puisse

véritablement dire simplement ce qu'il pense . La démocratie et la fraternité ce n'est pas un orateur et des écouteurs approuvant ( de moins en moins d'ailleurs ) !

Les commentaires

  • a commenté 2018-03-06 20:13:02 +0100
    Je pense qu’il faut se rattacher à définir un programme clairement identifiable comme Marxiste, un programme révolutionnaire avec des revendications franches et pas seulement la défense des acquis que nous avons pu mettre en place et que le capitalisme fait tout pour éliminer. Et oui il ne faut pas tout ré-inventer nous devons reprendre les analyses les expériences passées pour les enrichir.

    Mais restons serein, nous avons ici un outil intéressant qui nous permet de nous exprimer et d’avoir une réflexion collective. Il faut la prolonger dans nos instances (cellules, sections, fédés). Nous pouvons faire quelque chose de se congrès si nous nous en donnons les moyens mais c’est aussi à nous de nous les donner.
  • a commenté 2018-02-25 20:50:46 +0100
    à Sophie Thomas,
    En effet ce congrès m’apparaît bien mal bricolé …
    C’est le nôtre. A nous de le construire sérieusement
    en faisant un bilan précis et sincère des 60 dernières années de lutte
    et en plaçant le combat au centre avec le salaire à vie
    et la propriété d’usage des lieux de production.
    C’est dans cette lutte franche que nous rassemblerons
    et pas ailleurs.
  • a commenté 2018-02-22 10:39:40 +0100
    L’organisation de ce Congrès est effectivement catastrophique : discussions informes (il n’y a pas de base commune à la discussion, nous ne l’aurons effectivement que début octobre)sur un site internet pendant 4/5 mois, puis phase statutaire du Congrès où les débats sur la base commune choisie par l’ensemble des communistes sont réduits à 2 semaines (le vote pour le choix d’une base commune début octobre, première conférence de section 15 octobre)! Le choix d’une base commune se fera, lui, concrètement en 1 mois, septembre, puisque en juillet/aout les camarades du fait des vacances sont difficilement joignables, sachant que l’organisation de la fête de l’Huma mobilise pas mal les camarades à ce moment-là. Sans débats, les camarades ne pourront pas voter en connaissance de cause et une partie votera à la confiance. Personne n’arrivera à m’enlever de la tête qu’une telle organisation est le fruit du hasard et que ce n’est pas là le résultat d’une volonté d’esquiver la discussion sur le bilan des stratégies mises en oeuvre depuis plusieurs années.