De l’avenir du fret ferroviaire aux Assises communistes de l’écologie

Abstraction faite des postures médiatiques, on peut s’interroger s’il y a une véritable différence entre Donald Trump et Emmanuel Macron en matière de lutte contre le réchauffement climatique.  En effet, si dans les mots, Emmanuel Macron ne jure que par la COP21, dans les faits qu’il soit ministre de l’économie ou Président de la République, il n’a fait que renforcer l’usage des transports terrestres les plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La loi Macron, en libéralisant le transport interurbain par autocar, a conduit à cette absurdité écologique que la SNCF-Autocar concurrence la SNCF-Train. Aujourd’hui Président de la République, en filialisant le fret SNCF, il enfonce un clou de plus dans le cercueil du transport de marchandises par rail dans notre pays. L’ouverture à la concurrence du fret ferroviaire depuis 2006 a conduit à un recul drastique de celui-ci passant de 18% du transport de marchandise en France en 2003 à aujourd’hui moins de 11%.

Là aussi, quelle absurdité écologique lorsqu’on voit nos routes défoncées par les camions, nos autoroutes saturées par les poids lourds en transit transnational ! Outre les conséquences désastreuses pour la lutte contre le réchauffement climatique, cela a des effets sanitaires catastrophiques comme le montre une étude de chercheurs canadiens parue dans la revue médicale « The Lancet ». Celle-ci établit une relation entre le fait d’habiter prés d’un grand axe routier fortement fréquenté et l’augmentation du risque de développer une démence ; en cause, le dioxyde d’azote (NO2) et les particules fines massivement émises par les monstrueux camions géants qui encombrent nos routes.

C‘est pourquoi pour rompre avec 15 ans de politique de démantèlement systématique du fret ferroviaire en France, les communistes proposent un plan de développement du fret ferré de grande ampleur, s’inscrivant dans une démarche de transition écologique et solidaire de notre économie et la création d’une écotaxe poids lourd régionale qui rapporterait 1 milliard d’euros par an:

http://2017.pcf.fr/pas_de_mobilite_durable_du_21e_siecle_sans_nouvelles_ressources

Mais en fait, les politiques de Macron, de Trump, de l’Union européenne ne font que démontrer que non seulement le marché capitaliste est incapable de juguler la crise écologique mais qu’en plus il en est à l’origine, il la nourrit et l’aggrave en permanence.

Surmonter la crise écologique implique de dépasser le capitalisme, avec un autre mode de production et d’autres rapports de production, c’est tout l’enjeu des Assises communistes de l’écologie des 4 et 5 mai organisées dans le cadre du Congrès du Parti sur le thème de l’écocommunisme.

Une formidable fête de l’Huma censurée par les média

Lire la suite

Une grande fête de l’Huma du luttes et de rassemblement

Lire la suite

Sacrifier la jeunesse et les retraités, c’est détruire la société

Lire la suite

Vite l’écommunisme !

Lire la suite

Champions du monde

Lire la suite

Vers une « démocratie limitée »

Lire la suite

Vous avez aimé Gattaz, vous allez adorer Roux de Bézieux

Lire la suite

Proposition de base commune de discussion du conseil national

Lire la suite

Pour une renaissance industrielle de la France

Lire la suite

Sans une énergie 100% publique, pas d’avenir pour la France

Lire la suite

Mépris de classe contre conscience de classe

Lire la suite

Proposition de base commune

Lire la suite

Pierre Laurent - Lettre aux adhérent·es

Lire la suite

Une nouvelle étape du Congrès s’ouvre

Lire la suite

Le 9 juin «  à notre tour de marcher sur l’Elysée »

Lire la suite

L’enjeu politique d’une « marée populaire » le 26 mai

Lire la suite

Gaza, Palestine il y a urgence à agir !

Lire la suite

« Malheureux les pays qui ont besoin de héros »

Lire la suite

Pas de résolution de la crise écologique sans renaissance industrielle

Lire la suite

De l’avenir du fret ferroviaire aux Assises communistes de l’écologie

Lire la suite

Mettons sous protection citoyenne les services publics

Lire la suite

« L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme »

Lire la suite

Europe de l’Humain d’abord contre l’Europe de la finance et du national-populisme

Lire la suite

Tous ensemble pour la défense et le développement du service public ferroviaire

Lire la suite

Villes et quartiers populaires: l'enjeu d'une proximité concrète

Lire la suite

Rassembler notre peuple pour défendre et développer notre bien commun : les services publics

Lire la suite

Chantier Elections européennes

Lire la suite

Le sens du combat communiste et la SNCF

Lire la suite

Rien ne devrait être trop beau pour la SNCF et les cheminots

Lire la suite

Le chaînon politique manquant

Lire la suite

Faire participer un maximum de communistes

Lire la suite

La casse des services publics du transport n'est pas la faute de la neige

Lire la suite

Populisme de gauche : l’impasse

Lire la suite

La situation des EPHAD ou la société de la malveillance vs le progrès social.

Lire la suite

Etats généraux du progrès social : le teaser

Lire la suite

Présentation des Etats généraux du progrès social par Igor Zamichiei

Lire la suite

Des pistes de Davos à la prison de Fleury : le sens du combat communiste

Lire la suite

4eme Rencontres Niemeyer

Lire la suite

Les États généraux du Progrès social ou la preuve par Lactalis

Lire la suite

Les chantiers en vidéo : Initiatives de solidarités concrètes

Lire la suite

Les chantiers en vidéo - Le parti et les classes populaire au travail comme à la cité

Lire la suite

Le 3 février, des états généraux du progrès social au cœur des luttes

Lire la suite

Le congrès étape par étape

Lire la suite

Solidarités concrètes Du communisme en actes !

Lire la suite

Congrès/Consultation des communistes : Un signe encourageant

Lire la suite

Les premiers chantiers du Congrès sont ouverts, saisissons nous-en !

Lire la suite

Congrès 2018, mode d’emploi

Lire la suite

Retour sur les ruches

Lire la suite

Les chantiers du communisme du 21e siècle

Lire la suite

18 novembre 2017 - Assemblée nationale des animatrices et animateurs de section

Lire la suite