Amendements - Relever les défis de la crise - Congrès PCF

Proposition d'amendement de la sous-partie consacrée à la Jeunesse dans la base commune
Contributeurs :

2.4 Les luttes de la jeunesse sont symptomatiques des aspirations nouvelles et de la violence à laquelle elles se heurtent La jeunesse paie très cher les reculs sociaux, démocratiques, culturels imposés par le capital. Elle est lourdement frappée par le chômage. Les jeunes sont obligés de passer par de longs sas de précarité, avant d’espérer accéder à une situation stable leur permettant de se projeter dans l’avenir. Bien que mieux formés que leurs parents, ils et elles vivront probablement moins bien qu’eux. Les jeunes sont victimes d’importantes discriminations, fruits de rapports sociaux de dominations installés dans la société. Des rapports sociaux de domination de classe, de genre, et de discriminations ethno-raciales. Ces rapports sociaux de dominations entretiennent des relations entre eux. Ils peuvent se cumuler, et s’entretenir. Ces dominations sontparticulièrement présentes dans les quartiers les plus pauvres du pays. Le PCF doit mener un travail constant pour permettre l’expression et l’organisation des jeunes victimes de dominations. Cela doit se coupler avec une lutte constante contre ces rapports de domination à l’intérieur de son organisation. La précarité est une source de détresse, mais aussi, de plus en plus, de révolte et de mobilisation : les lycéennes et les lycéens, les étudiantes et les étudiants contre « Parcoursup » revendiquent leur droit à une formation de haut niveau. Les jeunes travailleurs sont souvent en première ligne dans des luttes dures pour les droits, la dignité, les salaires. Les jeunes sont particulièrement victimes de formes d’exploitations renouvelés à travers l’ubérisation du travail. Les étudiantes et les étudiants peinent à mener correctement leurs études tant leurs conditions de vie se détériorent. Une part importante des étudiantes et des étudiants sont contraints à travailler pour subvenir à leurs besoins. Ce qui pose une discrimination fondamentale dans la réussite des études. Le PCF se doit d’être à l’écoute des mobilisations de la jeunesse. Il doit entretenir un lien constant avec elles. Les recherches d’organisation de la mobilisation de la part des jeunes constituent une inspiration nécessaire pour construire le communisme au XXIème siècle.

Les commentaires