Amendements
Un nouvel internationalisme pour relever le défi de la mondialisation capitaliste - Congrès PCF

Un nouvel internationalisme aux côtés des peuples
Contributeurs :

Partie concernée : 4.2 - Affrontement généralisé ou coopération et paix ? Page: 15 Ligne: 13 à 27 I. Motifs L’idée d’un nouvel internationalisme est essentielle dans le texte. Il s’agit donc d’en définir le contenu. La citation « La Chine, immense pays en état de contester le leadership mondial des États-Unis, mérite une analyse conséquente et sans a priori, d’autant qu’il est dirigé par un Parti communiste se réclamant du marxisme » peut être intéressante. Olivier Dartigolles porte parole de notre parti était présent à un congrès international sur le marxisme en Chine cette année. Néanmoins, il s’agit de voir aussi que la Chine est un pays qui comporte une importante classe ouvrière qui subit durement la politique du Parti unique au pouvoir et des multinationales. Le PCF se doit être aux côtés des peuples et non des gouvernements. Le texte fait défaut sur ce point, et il s’agit de l’amender en ce sens. Dans le même esprit, l’idée d’un rapprochement avec les pays d’émergents dont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine, l’Afrique du Sud, le Mexique, la Turquie peut poser problème. Aux côtés des peuples ou au côté des gouvernements ? Ces pays sont des espaces fracturés par les inégalités, avec des régimes qui emprisonnent ceux qui s’expriment. La répression à l’égard de ceux qui contestent les dominations en place dans ces pays est très violente. Il est certain qu’il faut que le gouvernement maintienne et développe d’importantes relations diplomatiques avec ces pays. En revanche le rôle du PCF n’est pas de se leurrer sur la nature de l’organisation de ces États. Il y a là des apports concrets à apporter. Notre parti est allié avec le HDP (Parti des peuples de Turquie). Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, était présent au congrès du HDP et s’est exprimé au nom du PCF devant des centaines de délégués. Jean-Paul Lecoq, député PCF de Seine-Maritime, s’est rendu également en Turquie en tant qu’observateur aux dernières élections législatives. Mentionnons notre engagement au côté des peuples du Turquie et pour la défense du peuple kurde dans le texte de base commune ! Il serait également important que notre solidarité avec le peuple palestinien soit réaffirmée dans le texte du congrès du PCF. La Palestine occupe une place centrale dans le combat des communistes depuis de nombreuses années. La solidarité avec le peuple palestinien est au centre des luttes des communistes. Une troisième citation peut apparaître essentielle. Il s’agit de notre soutien aux peuples d’Amérique latine qui subissent les retours au pouvoir de la droite soutenue entre autre par les Etats-Unis. II. Partie du texte concernée directement à modifier « Avec l’arrivée de Trump au pouvoir, s’est ouverte une nouvelle phase de la contre-offensive des États- Unis. Elle se heurte cependant à des résistances diverses sur tous les continents. La Chine et l’Europe, la Russie, à des titres différents, sont particulièrement mises au défi. Pour les communistes, il s’agit de construire un nouvel internationalisme capable d’opposer des réponses de coopération à ces logiques. Il s’agit de faire vivre en toutes circonstances nos valeurs anti- impérialistes, de paix et de solidarité. Un axe de bataille essentiel est que la France sorte de l’OTAN et qu’elle joue un rôle moteur en Europe et dans le monde pour un rapprochement, une nouvelle alliance, avec les pays en développement et émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, Mexique, Turquie, etc.). La Chine, immense pays en état de contester le leadership mondial des États-Unis, mérite une analyse conséquente et sans a priori, d’autant qu’il est dirigé par un Parti communiste se réclamant du marxisme. » III. Proposition de réécriture « Une nouvelle phase de la contre-offensive s’est ouverte, menée par les États-Unis dirigées par Donald Trump. Elle se heurte cependant à des résistances diverses sur tous les continents. Pour les communistes, il s’agit de construire un nouvel internationalisme capable d’opposer des réponses de coopérations entre les peuples à ces logiques. Il s’agit de faire vivre en toutes circonstances nos valeurs anti-impérialistes, de paix et de solidarité. Un axe de bataille essentiel est que la France sorte de l’OTAN. Elle se doit d’être aux côtés des peuples dominés et exploités. Le PCF doit faire avancer ces idées partout où il est présent. Un certain nombre de pays tendent à émerger dans les relations internationales. Ils sont qualifiés «de pays en développement». Ces pays sont marqués par un développement économique important comme en Inde, en Chine, Afrique du Sud, Mexique ou Turquie. Ces développements dans des cadres capitalistes sont accompagnés de politiques de répressions de ceux qui contestent l’organisation sociale en place. Les situations complexes dans ces pays méritent des analyses importantes. Nous réaffirmons notre soutien à ceux qui luttent dans ces pays avec qui nous entretenons des liens. Nous disons à nouveau notre au soutien au Parti des peuples de Turquie (HDP), dont les parlementaires sont aujourd’hui emprisonnés par le pouvoir. Face à la politique américaine de Trump et les autorités israéliennes, nous affirmons notre détermination continuer à lutter pour la liberté du peuple palestinien. Le retour au pouvoir des pires droites en Amérique latine porte un coup aux politiques de progrès social menées depuis les années 2000 dans ces pays. Nous disons notre solidarité à ceux qui luttent dans ces pays pour écrire une autre Histoire, différente de celle voulue par les multinationales. »

Les commentaires