Amendements
Pour une nouvelle stratégie de rassemblement et d'unité populaire - Congrès PCF

5. Pour une nouvelle stratégie de rassemblement et d’unité populaire
Contributeurs :

P 17 ligne 3 / L’échec (supprimer) "du Front de gauche" (remplacer par) « de nos différentes politiques d’alliance depuis le programme commun de gouvernement » met en cause une conception stratégique du rassemblement, de la relation aux luttes, à « de »la bataille d’idées et à « de » notre visée (ajouter) « communiste », ainsi que d’une des pratique(s) politique(s). P 17 ligne 5 / (Supprimer) "L’entente au sommet, limitée à un plus petit dénominateur commun, a pris le pas sur tout le reste, renouvelant en cela les travers des expériences antérieures." (Remplacer par) « Ce qui appelle une redéfinition de celle-ci à l’heure de la crise systémique du capitalisme et du besoin d’une nouvelle société qui frappe à la porte. P 17 lignes 11 à 13 / Elle implique de mener le débat en permanence, aussi bien avec les partenaires de constructions unitaires, qu’avec les travailleuses et les travailleurs, les citoyennes et les citoyens. (Ajouter) « Elle vise à la construction et à l’intervention d’un vaste mouvement populaire conscient auquel le PCF concourt par son apport, le développement de l’initiative communiste. »

Les commentaires

  • a commenté 2018-10-27 17:39:43 +0200
    D’accord avec toi sur la question du niveau de conscience populaire indispensable pour assurer la solidité d’une construction politique avec diverses forces progressistes. Mais il ne me semble pas juste de parler de “l’échec de nos différentes politiques d’alliance”. Elles ont eu des échecs, et des succès (la défaite de Giscard en 1981, les deux années de 1981 à 1983, la semaine de 35 heures avec Jospin, les 12% de JLM en 2012, et même les 20 % de JLM en 2017 ne sont pas des échecs. La notion d’échec se justifie par l’affaiblissement électoral du PCF, mais elle ignore les acquis sociaux, les avancées démocratiques partielles (abolition de la peine de mort par exemple). C’est en ce sens que je pense que poser la question de la conscience des citoyen-ne-s comme condition du succès de l’union politique n’est pas une “nouvelle stratégie de rassemblement”, mais un " développement de notre stratégie". Ce qu’il y a de nouveau dans la stratégie proposée par la base commune est de viser un rassemblement autour du PCF, qui a “l’ambition d’être à l’avant garde des luttes et des idées.” D’accord?
  • a publié dans Amendements
    Pour une nouvelle stratégie de rassemblement et d'unité populaire
    2018-10-25 15:32:38 +0200