Conception et rôle de nos directions - Congrès PCF

Tirer les leçons des erreurs de 2017, être présent à la prochaine présidentielle
Contributeurs :

Peut-on continuer à être les seconds couteaux ? Peut-on continuer à être une force d’appoints ? La décision en 2012 de porter Mélenchon comme candidat à la présidentielle, n’a-t’elle pas été une grosse erreur, n’a-t’on pas joué avec le feu. En effet, déjà en 2012, Le personnage était bien connu sur la scène politique. Qui peut croire, que la Direction Nationale du PCF ne connaissait pas l’individu. En présentant Mélenchon, nous lui avons donné une légitimité. Je pense que le congrès doit réfléchir aux conséquences qui ont suivi, une perte de lisibilité en 2017, aucun accord pour les législatives avec FI. En 2017, nous avons avalé beaucoup de couleuvres, de la Direction qui a appelé à voter pour Mélenchon, sans expliquer pourquoi, à cette individu qui n’a cessé de nous ignorer, cette campagne a été pour le moins surprenante, une large majorité des militants zappant la campagne, avec le sentiment justifié que l’on leur avait imposé un choix. En effet, les militants à la conférence nationale avaient voté à 55% pour une candidature communiste. Choix d’autant plus fort, que la troisième proposition (pas de candidat) avait disparue. Ce choix de la direction a laissé des traces. Mon propos n’est pas de couper des têtes. Je pense qu’il faut tout simplement aborder ce sujet. L’esquiver serait prendre le risque d’être rattraper dans les débats du congrès qui pourraient ressembler à des règlements de compte, que les médias ne manqueraient pas de s’emparer. Prendre cette question très au sérieux de notre présence à la présidentielle, reconnaitre les erreurs de nos choix précédents, permettrait de rassembler les communistes. Nous avons perdu en lisibilité à ne plus être présent à la présidentielle. Cette élection coute chère. Sommes-nous obligés de faire des grandes messes, faisons comme les petits partis des réunions toutes simples, mais où nous pourrons faire avancer nos idées. Nous devons être présent à l’élection présidentielle.

Les commentaires

  • a commenté 2018-04-02 09:40:26 +0200
    Je ne crois pas que la question doive être posée en terme “d’avoir avalé des couleuvres de la direction nationale”. Je n’ai pas rencontré de communistes qui se faisaient des illusions sur l’individu Mélenchon. Tous se posaient des questions sur la meilleure stratégie de rassemblement des gens pour une autre politique. Lorsqu’on discute avec eux c’est ce qu’ils veulent. Nous n’avons pas choisi de nous effacer devant la France Insoumise, pour autant. La question est importante, loin de se poser de manière figée. Il nous faut être attentifs, attentives à tout ce qui bouge. Etre utiles pour être reconnus comme utiles.
  • a pris position important 2018-04-02 09:40:26 +0200
  • a commenté 2018-03-11 16:46:52 +0100
    Bonjour Philippe,

    Je crois que tu inverses les évènements et donc les responsabilités que je ne transforme pas en culpabilité.

    Le Conseil National a voté à une courte majorité le refus de soutenir JLM

    Ce sont les adhérent-e-s communistes appelé-e-s ensuite à s’exprimer pour ceux et celles à jour de leurs cotisations qui ont voté à 55% pour le soutien à la candidature de JLM.

    Personnellement je n’ai pas été surpris par ces votes qui correspondaient bien à la situation dans ma section.

    Par contre, je n’ai pas du tout compris le choix de Pierre Laurent, notre secrétaire national, exprimé la veille du CN, parce que je n’ai pas eu connaissance de ses motivations exactes.
  • a commenté 2018-03-06 19:39:46 +0100
    Même si je ne digère pas le “radeau de la méduse” ou les “tambouilles avec les coco”… je pense qu’il faudra avoir une discussion claire avec d’éventuels partenaires mais ce n’est pas ce qui nous fera sortir de cette impasse et cela ne nous rendra pas pour autant plus appréciés.

    Selon moi, nous devons continuer à défendre les unions mais sur des bases, des programmes partagés au moins sur des lignes importantes.

    Ce qui nous a touché ce n’est pas à mon avis de s’être associé de près ou de loin avec LFI et JML, mais de ne pas avoir parler plus clairement de nos revendications de notre aspiration à changer de société à abolir le capitalisme (et non pas le dépasser).

    Nous devons défendre clairement un programme révolutionnaire d’origine Marxiste (avec les évolutions de la société d’aujourd’hui).

    Nous devons marquer nos différences et désaccords. Une union ce n’est pas effacer les points de désaccords mais bien de les identifier les revendiquer sans en faire des points de cassures. C’est aussi comme cela que les gens pourront comprendre que nous ne sommes ni des socialistes ni des gens de LFI ou autres organisations politiques même si nous pouvons les rejoindre sur certains sujets.

    C’est comme cela que nous redeviendrons lisible et visible. Pas en faisant un procès chez nous et chez d’autres organisations politiques.
  • a commenté 2018-03-04 10:14:09 +0100
    Georges Thin a commenté
    La présidentielle est une élection particulièrement perverse et nous le savons. D’où l’importance que je partage d’examiner l’attitude que nous devrons avoir. L’importance aussi de rappeler que déjà en 2012… la candidature Mélenchon avait posé problème, entre autres compte tenu de son positionnement pour un “front de gauche”à sa botte et “à gauche de la gauche” et non pas rassembleur. En 2012, les communistes dans leur majorité ont certes adoubé la& candidature – malgré des résistances et des positionnements plus profonds favorables à une candidature Chassaigne parlant rassemblement à gauche. Mais sous la houlette de Mélenchon, nous sommes tombés dès le soir du premier tour au degré zéro de la politique dans une campagne minable pour “chasser Sarko” Quel objectif enthousiasmant! Avec la catastrophe aux législatives à la clé.
    En 2017, Mélenchon avait annoncé la couleur: plomber le PC comme les autres partis. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Sa candidature n’a été soutenue que par une minorité de communistes. Dommage, tout cela qui nous fait perdre beaucoup de temps.
  • a commenté 2018-03-04 10:07:50 +0100
    La présidentielle est une élection particulièrement perverse et nous le savons. D’où l’importance que je partage d’examiner l’attitude que nous devrons avoir. L’importance aussi de rappeler que déjà en 2012… la candidature Mélenchon avait posé problème, entre autres compte tenu de son positionnement pour un “front de gauche”à sa botte et “à gauche de la gauche” et non pas rassembleur. En 2012, les communistes dans leur majorité ont certes adoubé la& candidature – malgré des résistances et des positionnements plus profonds favorables à une candidature Chassaigne parlant rassemblement à gauche. Mais sous la
  • a commenté 2018-03-04 10:07:50 +0100
    La présidentielle est une élection particulièrement perverse et nous le savons. D’où l’importance que je partage d’examiner l’attitude que nous devrons avoir. L’importance aussi de rappeler que déjà en 2012… la candidature Mélenchon avait posé problème, entre autres compte tenu de son positionnement pour un “front de gauche”à sa botte et “à gauche de la gauche” et non pas rassembleur. En 2012, les communistes dans leur majorité ont certes adoubé la& candidature – malgré des résistances et des positionnements plus profonds favorables à une candidature Chassaigne parlant rassemblement à gauche. Mais sous la
  • a commenté 2018-03-04 10:07:49 +0100
    La présidentielle est une élection particulièrement perverse et nous le savons. D’où l’importance que je partage d’examiner l’attitude que nous devrons avoir. L’importance aussi de rappeler que déjà en 2012… la candidature Mélenchon avait posé problème, entre autres compte tenu de son positionnement pour un “front de gauche”à sa botte et “à gauche de la gauche” et non pas rassembleur. En 2012, les communistes dans leur majorité ont certes adoubé la& candidature – malgré des résistances et des positionnements plus profonds favorables à une candidature Chassaigne parlant rassemblement à gauche. Mais sous la
  • a publié dans Conception et rôle de nos directions 2018-02-28 17:15:50 +0100