Rassembler notre peuple pour défendre et développer notre bien commun : les services publics

Au salon de l’agriculture, Emmanuel Macron dans sa recherche permanente de division du peuple de France a osé une comparaison aussi provocatrice qu’inepte entre la retraite d’un cheminot et celle d’un agriculteur. Il pleura donc sur les retraites de misère des agriculteurs pour mieux dénoncer le scandale des « horribles privilèges des cheminots »(sic). Mais ce qui c’est passé hier au Sénat montre que les larmes de Macron étaient celles d’un crocodile qui se moque cyniquement du sort des retraités agricoles.

En effet le groupe communiste avait profité d’une niche parlementaire, pour faire une proposition de loi de revalorisation des retraites des agriculteurs. Cette proposition avait reçu le soutien de tous les autres groupes. Devant ce risque insupportable de l’adoption par le sénat d’une proposition communiste de loi en faveur d’une catégorie défavorisée, le gouvernement n’a pas hésité une seconde à déployer les grands moyens en faisant intervenir d’urgence Castaner afin de tout bloquer. Ainsi est démontré que le gouvernement Macron ne conçoit l’égalité de traitement que dans le moins-disant social : toujours s’aligner vers le bas, jamais vers le haut.

Le gouvernement va annoncer samedi la privatisation totale d’un actif stratégique de notre pays : Les aéroports de Paris (ADP), c’est-à-dire le 3e acteur aéroportuaire mondial. Rien ne l’y contraint, sachant qu' ADP a fait, en 2016, plus d’un milliard de bénéfices nets et a reverser 60% de son résultat net consolidé à ses actionnaires dont l’État avec plus de 50% est majoritaire. ADP serait bradé pour 8 milliards d’euros, chiffre qui est à rapprocher du manque à gagner annuel de la disparition de l’ISF.
Cela s’appelle vendre les bijoux de famille, même aux États-Unis pays du libéralisme les aéroports internationaux ont toujours été publics. Si au moins Macron brûlait le plancher de la maison France pour la chauffer, en consacrant ces huit milliards aux hôpitaux, aux écoles, à la culture, à la recherche publique, aux infrastructures ferroviaires… Et bien non, ces huit milliards iront au fonds pour l'innovation de rupture, c’est-à-dire un super CICE pour des « start-up » à l’utilité sociale souvent douteuse…
Donc Macron brade un bien commun de notre peuple, de plus de 73 ans, pour faire un cadeau de 8 milliards à des apprentis millionnaires.

Ces deux exemples montrent pour notre Congrès, la nécessité que notre Parti soit la force politique du rassemblement du peuple de France autour de la défense et du développement des biens communs que constituent tous nos services publics. C’est pourquoi nous allons préparer la manifestation du 22 mars en nous adressant aux usagers de la SNCF, afin de les mobiliser. Car il s’agit à la fois de leur patrimoine national mais aussi de leurs droits aux services publics de qualité. Nous allons démontrer que seuls les cheminots ont un projet de civilisation avec le développement d’un ferroviaire pour toutes et tous.
C’est par le rassemblement de toutes et tous avec les cheminots que nous gagnerons.

Yann Le Pollotec

Sans une énergie 100% publique, pas d’avenir pour la France

Lire la suite

Mépris de classe contre conscience de classe

Lire la suite

Proposition de base commune

Lire la suite

Pierre Laurent - Lettre aux adhérent·es

Lire la suite

Une nouvelle étape du Congrès s’ouvre

Lire la suite

Le 9 juin «  à notre tour de marcher sur l’Elysée »

Lire la suite

L’enjeu politique d’une « marée populaire » le 26 mai

Lire la suite

Gaza, Palestine il y a urgence à agir !

Lire la suite

« Malheureux les pays qui ont besoin de héros »

Lire la suite

Pas de résolution de la crise écologique sans renaissance industrielle

Lire la suite

De l’avenir du fret ferroviaire aux Assises communistes de l’écologie

Lire la suite

Mettons sous protection citoyenne les services publics

Lire la suite

« L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme »

Lire la suite

Europe de l’Humain d’abord contre l’Europe de la finance et du national-populisme

Lire la suite

Tous ensemble pour la défense et le développement du service public ferroviaire

Lire la suite

Villes et quartiers populaires: l'enjeu d'une proximité concrète

Lire la suite

Rassembler notre peuple pour défendre et développer notre bien commun : les services publics

Lire la suite

Chantier Elections européennes

Lire la suite

Le sens du combat communiste et la SNCF

Lire la suite

Rien ne devrait être trop beau pour la SNCF et les cheminots

Lire la suite

Le chaînon politique manquant

Lire la suite

Faire participer un maximum de communistes

Lire la suite

La casse des services publics du transport n'est pas la faute de la neige

Lire la suite

Populisme de gauche : l’impasse

Lire la suite

La situation des EPHAD ou la société de la malveillance vs le progrès social.

Lire la suite

Etats généraux du progrès social : le teaser

Lire la suite

Présentation des Etats généraux du progrès social par Igor Zamichiei

Lire la suite

Des pistes de Davos à la prison de Fleury : le sens du combat communiste

Lire la suite

4eme Rencontres Niemeyer

Lire la suite

Les États généraux du Progrès social ou la preuve par Lactalis

Lire la suite

Les chantiers en vidéo : Initiatives de solidarités concrètes

Lire la suite

Les chantiers en vidéo - Le parti et les classes populaire au travail comme à la cité

Lire la suite

Le 3 février, des états généraux du progrès social au cœur des luttes

Lire la suite

Le congrès étape par étape

Lire la suite

Solidarités concrètes Du communisme en actes !

Lire la suite

Congrès/Consultation des communistes : Un signe encourageant

Lire la suite

Les premiers chantiers du Congrès sont ouverts, saisissons nous-en !

Lire la suite

Congrès 2018, mode d’emploi

Lire la suite

Retour sur les ruches

Lire la suite

Les chantiers du communisme du 21e siècle

Lire la suite

18 novembre 2017 - Assemblée nationale des animatrices et animateurs de section

Lire la suite