Amendements - Congrès PCF

BILAN CRITIQUE p 6-7
Contributeurs :

SUR LE BILAN CRITIQUE (pages 6 et 7) • Supprimer cette partie, là où elle est et la transférer, profondément modifiée, dans le nouveau chapitre 5- Pour une nouvelle stratégie de rassemblement • Le titre « Un bilan critique » devient «Tirer les leçons de l’échec du Front de Gauche • Réécrire ce bilan dans le sens suivant o Tout n’a pas dépendu de nous. Ce fut l’objet d’une intense lutte politique. o Rappeler qu’à l’origine notre stratégie visait à créer des Fronts de Lutte mais que les échéances électorales ont rapidement mis en avant le seul Front de Gauche électoral qui a suscité espoirs et illusions sans que nous puissions impulser une vrai mobilisation populaire consciente capable , en nous appuyant sur des Fronts de Lutte , de lui conserver son ambition de transformation anticapitaliste o Mélenchon a utilisé la personnalisation et le vote utile induit par le régime présidentiel pour substituer à la stratégie de départ du FDG une stratégie d’OPA sur celui-ci, d’affaiblissement du PCF et de populisme. o Notre stratégie présidentielle et législative, décidée par la conférence nationale, visait à éviter l’élimination de la Gauche au premier tout, au profit d’un face à face Droite-FN, porteur de graves régressions. Le PS et Mélenchon ont fait échouer tous nos efforts de rassemblement. Notre peuple en supporte le prix. Il est vrai que nous avons sous-estimé le rejet par l’opinion des forces compromises dans le quinquennat hollande, y compris les « frondeurs ». Cependant nous avons réussi à maintenir notre groupe à l’Assemblée Nationale grâce à notre décision –celle de communistes – d’un soutien critique à Mélenchon et d’une campagne autonome. Depuis un an et demi, des signes nombreux montrent que la stratégie de la FI nuit au mouvement social et à l’effort de rassemblement anti-Macron. Au contraire, notre conception d’un travail de confrontation d’idées respectueuses de la diversité à gauche a marqué des premiers points. (Réécrire ainsi ce chapitre permet de supprimer de graves erreurs factuelles sur ce qui s’est passé énoncées aux lignes s31-32, 37-38 et 39-40.) • Le passage sur le bilan de l’URSS (p7, lignes 4 à 13) disparait de cette partie repositionnée et réécrite. On retrouve un court bilan sur l’URSS et le Communisme au 20ème siècle dans le nouveau chapitre 3-« Le communisme, nouvel âge de la civilisation » VOTE : pour 6, contre 1, abstention 1 SECTION CANNES 06

Les commentaires