Nouveaux modèles d'organisation - Congrès PCF

Contribution collective de la section de Romorantin-Mennetou (Loir & Cher)
Contributeurs :

« Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses. »

L’idéologie allemande, Karl Marx, 184.

En France, en 1920, l’idée communiste est structurée en parti politique : naissance du Parti Communiste Français.
Le PCF s’appuie sur ses cellules, ses sections, ses Fédérations, ses élus et est animé par ses adhérents.

L’adhérent demeure son moteur incontournable et vivant.

Mais, qu’est-ce-être adhérent ? Remplir un bulletin ? Remise d’une carte ? Pas seulement…

L’adhésion passe AUTOMATIQUEMENT par la cotisation mensuelle et se rapprocher le plus possible du 1% des revenus. Tenir compte malgré tout de la situation financière de chacun(e). Ne pas tarder à faire cotiser le nouvel adhérent, le PCF a ses ressources en grande diminution : perte important d’élus.

À ce jour, nationalement, 56 795 adhérents cotisent… Chiffre pitoyable !

Un effort d’organisation et de trésorerie, très minutieux et très réalisable, s’impose immédiatement et doit être pris en considération À TOUS LES NIVEAUX DU PARTI.
Un adhérent non cotisant perd sa souveraineté. Situation antinomique pour préparer et confirmer notre 38° Congrès dit « EXTRAORDINAIRE ».
Libérer le potentiel militant de notre Parti passe en priorité par une gestion rigoureuse de la remise des cartes et des timbres. Cette démarche peut paraître à certains comme désuète à l’ère d’internet et du numérique, mais reste indispensable pour rencontrer les adhérents au moins une fois par …an. Arrêtons de naviguer à vue !!!

Plus de la moitié des « adhérents » ne cotise pas ou plus. Situation insupportable qui reflète malheureusement la vérité. Comment leur parler, à ces « adhérents-fantômes », d’horizontalité, de verticalité, de réactivité, de visibilité… alors qu’ils n’ont pas leur place pour prendre des décisions. De ce fait, notre puissance militante est amputée, ainsi que nos recettes.
Réussissons à résoudre cette équation à plusieurs inconnus :

 

COTISATIONS RÉGULIÈRES + RENCONTRES DES ADHÉRENTS + PROXIMITÉ + LIEN ÉTROIT = MILITANTISME + ACTIONS.

 

            « L’ADHÉRENT-COTISANT D’ABORD ! »

 

L’organisation du Parti reste rigide, s’accorder plus de souplesse. S’articuler sur les territoires pour des causes communes, en « abattant certaines frontières. »

Quant à notre visibilité, nous réalisons des actions voire avec succès parfois, mais nous ne sommes pas reconnus. Sommes-nous trop timorés ?

 

Le Secrétaire de la Section de Romorantin-Mennetou (41)

 

Naïve Rodier.

Les commentaires