« L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme »

Les fronts de luttes se multiplient partout dans le pays : SNCF, Carrefour, hôpitaux, postes, EPHAD, barrages hydrauliques, facultés, retraités… Si chacune de ces luttes ont des revendications et des modes d’actions spécifiques, elles se heurtent toutes aux mêmes adversaires, la politique gouvernementale, le patronat et la finance.

Le gouvernement et le patronat concentrent l’essentiel de leur pouvoir de nuisance contre les salarié·e·s de la SNCF et leurs syndicats. En effet, le pouvoir macronien pense que s’il réussit à briser le service public ferroviaire et les syndicats qui le défendent, il sera en position de force pour détruire tous les autres services publics, pour remettre en cause tous les droits sociaux et pour éradiquer toute forme de démocratie sociale. De fait, la SNCF cristallise tous les enjeux d’un service public de qualité à la française, de l’égalité territoriale et, avec le fret, des questions vitales de l’écologie. Une ville, sans gare de voyageurs, est une commune qui se meurt. Un pays, sans réseau ferroviaire couvrant tout son territoire, n’a plus d’unité politique.

S’il manie, dans l’entreprise, un peu la carotte et beaucoup le bâton, le gouvernement pense imposer son projet mortifère en gagnant la bataille de l’opinion publique. Il y jette donc toutes ses forces médiatiques et communicationnelles, afin de dresser l’opinion publique contre les cheminots. Toutes les formes de désinformations et de provocations sont déployées pour essayer d’isoler les cheminots et casser les solidarités.

Mais en dépit de ce bourrage de crâne inouï, avec le succès massif de la grève des 3 et 4 avril, nous sommes peut-être au moment où « l'espoir changea de camp, le combat changea d'âme » pour paraphraser Victor Hugo. En effet, de plus en plus, nos concitoyennes et concitoyens prennent conscience que non seulement le combat des cheminots est juste, mais qu’à travers cette lutte se joue l’avenir de leurs droits, des services publics et de la République en tant que démocratie sociale. C’est pourquoi la solidarité sous toutes ses formes se développe. Le soutien aux revendications des cheminots est en train de devenir majoritaire dans le pays. L’action des militant-e-s communistes et de leur élu-e-s sur tout le territoire n’est pas pour rien dans cette inversion de tendance.

Si le gouvernement, pris en étaux entre la lutte des cheminots, son soutien populaire et la multiplication des fronts de luttes, se retrouve contraint de reculer sur le SNCF, cela sera à la fois un coup d’arrêt frontal à sa politique et un premier pas vers la reconstruction d’une alternative qui est l’un des sujets centraux du Congrès du PCF.
C’est pourquoi nous devons continuer à développer notre « bataille du rail » auprès de l’opinion publique et contribuer à la mobilisation du 19 avril car l’ampleur de cette journée d’action des différents fronts de luttes, puis celle du 1er mai seront décisives.

Yann Le Pollotec

Champions du monde

Lire la suite

Vers une « démocratie limitée »

Lire la suite

Vous avez aimé Gattaz, vous allez adorer Roux de Bézieux

Lire la suite

Proposition de base commune de discussion du conseil national

Lire la suite

Pour une renaissance industrielle de la France

Lire la suite

Sans une énergie 100% publique, pas d’avenir pour la France

Lire la suite

Mépris de classe contre conscience de classe

Lire la suite

Proposition de base commune

Lire la suite

Pierre Laurent - Lettre aux adhérent·es

Lire la suite

Une nouvelle étape du Congrès s’ouvre

Lire la suite

Le 9 juin «  à notre tour de marcher sur l’Elysée »

Lire la suite

L’enjeu politique d’une « marée populaire » le 26 mai

Lire la suite

Gaza, Palestine il y a urgence à agir !

Lire la suite

« Malheureux les pays qui ont besoin de héros »

Lire la suite

Pas de résolution de la crise écologique sans renaissance industrielle

Lire la suite

De l’avenir du fret ferroviaire aux Assises communistes de l’écologie

Lire la suite

Mettons sous protection citoyenne les services publics

Lire la suite

« L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme »

Lire la suite

Europe de l’Humain d’abord contre l’Europe de la finance et du national-populisme

Lire la suite

Tous ensemble pour la défense et le développement du service public ferroviaire

Lire la suite

Villes et quartiers populaires: l'enjeu d'une proximité concrète

Lire la suite

Rassembler notre peuple pour défendre et développer notre bien commun : les services publics

Lire la suite

Chantier Elections européennes

Lire la suite

Le sens du combat communiste et la SNCF

Lire la suite

Rien ne devrait être trop beau pour la SNCF et les cheminots

Lire la suite

Le chaînon politique manquant

Lire la suite

Faire participer un maximum de communistes

Lire la suite

La casse des services publics du transport n'est pas la faute de la neige

Lire la suite

Populisme de gauche : l’impasse

Lire la suite

La situation des EPHAD ou la société de la malveillance vs le progrès social.

Lire la suite

Etats généraux du progrès social : le teaser

Lire la suite

Présentation des Etats généraux du progrès social par Igor Zamichiei

Lire la suite

Des pistes de Davos à la prison de Fleury : le sens du combat communiste

Lire la suite

4eme Rencontres Niemeyer

Lire la suite

Les États généraux du Progrès social ou la preuve par Lactalis

Lire la suite

Les chantiers en vidéo : Initiatives de solidarités concrètes

Lire la suite

Les chantiers en vidéo - Le parti et les classes populaire au travail comme à la cité

Lire la suite

Le 3 février, des états généraux du progrès social au cœur des luttes

Lire la suite

Le congrès étape par étape

Lire la suite

Solidarités concrètes Du communisme en actes !

Lire la suite

Congrès/Consultation des communistes : Un signe encourageant

Lire la suite

Les premiers chantiers du Congrès sont ouverts, saisissons nous-en !

Lire la suite

Congrès 2018, mode d’emploi

Lire la suite

Retour sur les ruches

Lire la suite

Les chantiers du communisme du 21e siècle

Lire la suite

18 novembre 2017 - Assemblée nationale des animatrices et animateurs de section

Lire la suite