Mépris de classe contre conscience de classe

Dans une vidéo diffusée par son service de communication, Emmanuel Macron étale une nouvelle fois tout son mépris pour les « pauvres » : "On met un pognon de dingue dans des minima sociaux et les gens sont quand même pauvres. On n'en sort pas. Les gens qui naissent pauvres, ils restent pauvres. Ceux qui tombent pauvres, ils restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir! Par l'éducation ... Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté."

Il est vrai qu’avec un RSA à 550 euro par mois, il est difficile de s’enrichir ! Mais il est vrai aussi que tous les cadeaux faits aux plus riches, du CICE à la suppression de l’impôt sur la fortune, les ont rendus plus riches, en coûtant un pognon de dingue, qui se compte en plusieurs dizaines de milliard d’euro par an.
En reprenant cette vieille rengaine libérale selon laquelle les pauvres sont responsables de leur pauvreté et s’y complaisent, Macron montre qu’il n’a pas déclaré la guerre à la pauvreté mais aux pauvres. Oui, Macron est le président des riches et de la finance, celui qui prend aux pauvres pour donner aux riches. Oui, il est le président d’une bourgeoisie française parasitaire, veule et prédatrice, que Guy de Maupassant dénonçait, il y a plus d’un siècle dans Boule de suif. C'est cette même bourgeoisie française, qui a écrasé la Commune en 1871, trahi le pays en 1940, et mené les pires guerres coloniales du XXe siècle, et qui aujourd’hui ferme les frontières aux migrant·e·s.
Oui, Macron pratique une politique de classe, et mène consciemment la lutte de classe, au profit de son camp.
Face à cela, le rôle du PCF depuis sa naissance en 1920, est de faire prendre conscience de ses intérêts à la classe de celles et ceux qui ne vivent que de la vente de leur force de travail, qu’elle soit physique ou/et intellectuelle, et d’en tirer les conséquences politiques. Reste à le faire dans les conditions historiques présentes, avec ce que sont aujourd’hui, dans leur diversité de situation, les travailleurs. C’est là un des enjeux majeurs du Congrès de notre Parti.

Yann Le Pollotec

En attendant le remaniement...

Lire la suite

Plus de 30 000 communistes choisissent leur base commune de discussion

Lire la suite

Crise politique ?

Lire la suite

Choisissons notre base commune de discussion

Lire la suite

Le courage d'un maire

Lire la suite

Message de Pierre Laurent

Lire la suite

Une formidable fête de l’Huma censurée par les média

Lire la suite

Une grande fête de l’Huma du luttes et de rassemblement

Lire la suite

Sacrifier la jeunesse et les retraités, c’est détruire la société

Lire la suite

Vite l’écommunisme !

Lire la suite

Champions du monde

Lire la suite

Vers une « démocratie limitée »

Lire la suite

Vous avez aimé Gattaz, vous allez adorer Roux de Bézieux

Lire la suite

Proposition de base commune de discussion du conseil national

Lire la suite

Pour une renaissance industrielle de la France

Lire la suite

Sans une énergie 100% publique, pas d’avenir pour la France

Lire la suite

Mépris de classe contre conscience de classe

Lire la suite

Proposition de base commune

Lire la suite

Pierre Laurent - Lettre aux adhérent·es

Lire la suite

Une nouvelle étape du Congrès s’ouvre

Lire la suite

Le 9 juin «  à notre tour de marcher sur l’Elysée »

Lire la suite

L’enjeu politique d’une « marée populaire » le 26 mai

Lire la suite

Gaza, Palestine il y a urgence à agir !

Lire la suite

« Malheureux les pays qui ont besoin de héros »

Lire la suite

Pas de résolution de la crise écologique sans renaissance industrielle

Lire la suite

De l’avenir du fret ferroviaire aux Assises communistes de l’écologie

Lire la suite

Mettons sous protection citoyenne les services publics

Lire la suite

« L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme »

Lire la suite

Europe de l’Humain d’abord contre l’Europe de la finance et du national-populisme

Lire la suite

Tous ensemble pour la défense et le développement du service public ferroviaire

Lire la suite

Villes et quartiers populaires: l'enjeu d'une proximité concrète

Lire la suite

Rassembler notre peuple pour défendre et développer notre bien commun : les services publics

Lire la suite

Chantier Elections européennes

Lire la suite

Le sens du combat communiste et la SNCF

Lire la suite

Rien ne devrait être trop beau pour la SNCF et les cheminots

Lire la suite

Le chaînon politique manquant

Lire la suite

Faire participer un maximum de communistes

Lire la suite

La casse des services publics du transport n'est pas la faute de la neige

Lire la suite

Populisme de gauche : l’impasse

Lire la suite

La situation des EPHAD ou la société de la malveillance vs le progrès social.

Lire la suite

Etats généraux du progrès social : le teaser

Lire la suite

Présentation des Etats généraux du progrès social par Igor Zamichiei

Lire la suite

Des pistes de Davos à la prison de Fleury : le sens du combat communiste

Lire la suite

4eme Rencontres Niemeyer

Lire la suite

Les États généraux du Progrès social ou la preuve par Lactalis

Lire la suite

Les chantiers en vidéo : Initiatives de solidarités concrètes

Lire la suite

Les chantiers en vidéo - Le parti et les classes populaire au travail comme à la cité

Lire la suite

Le 3 février, des états généraux du progrès social au cœur des luttes

Lire la suite

Le congrès étape par étape

Lire la suite

Solidarités concrètes Du communisme en actes !

Lire la suite

Congrès/Consultation des communistes : Un signe encourageant

Lire la suite

Les premiers chantiers du Congrès sont ouverts, saisissons nous-en !

Lire la suite

Congrès 2018, mode d’emploi

Lire la suite

Retour sur les ruches

Lire la suite

Les chantiers du communisme du 21e siècle

Lire la suite

18 novembre 2017 - Assemblée nationale des animatrices et animateurs de section

Lire la suite